Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Réactions affectives anticipées et intentions d'agir contre le réchauffement climatique : proposition d'une typologie (Décisions marketing - N°88)

20 pages

Auteurs : Marie SCHILL, Philippe ODOU


Cette recherche explore l’influence des réactions affectives (RA) anticipées sur les intentions d’agir contre le réchauffement climatique (IARC). Une étude qualitative met en évidence les RA en lien avec les comportements entrepris pour lutter contre ce phénomène. Une étude quantitative (n=525) confirme que les RA anticipées positives et négatives, intégrées au modèle de la théorie du comportement planifié, expliquent les intentions d’agir contre le réchauffement climatique. A la différence des recherches passées, les résultats mettent en évidence une influence non seulement des RA anticipées négatives, mais également positives sur les intentions d’agir contre le réchauffement climatique. Sur le plan opérationnel, une analyse typologique, intégrant les RA anticipées positives et négatives, montre la nécessité d'une stratégie de communication différenciée sur les six groupes identifiés. Les « réfractaires » et les « mal entourés » ont besoin d'être convaincus des conséquences négatives du réchauffement climatique, les « engagés » et les « positifs » sont sensibles à un cadrage plus positif qui valorise leur comportement alors que les « indifférent » et les « démotivés » sont influencés par une communication montrant qu’ils peuvent être acteurs. 


Anticipated affective reactions and behavioral intentions related to climate change: a typology 

This research explores the influence of anticipated affective reactions on consumers’ intentions to behave to combat climate change. A qualitative study highlights anticipated affective reactions, linked to behaviors to combat climate change. A quantitative study (n=525) confirms the influence of anticipated affective reactions, embedded in the planned behavior model, on behavioral intentions to combat climate change. Contrary to previous research, the results show evidence of the influence of not only negative anticipated affective reactions, but also positive anticipated affective reactions, on the intentions to combat climate change. Operationally, a typology analysis, including negative and positive affective reactions, highlights the need for a differentiated communication strategy among the six identified groups. The “reluctant” and the “ill advised” need to be convinced of the negative consequences of climate change. The “engaged” and the “positives” are sensitive to a more positive framing that values their behaviors, while the “unconcerned” and the “demotivated” are influenced by communication suggesting they can be actors. Keywords: affective reactions, combat against climate change, theory of planned behavior, theory of affective feedback, typology. 

15,00 €
Revue Décisions marketing
Numéro Décisions marketing - N°88
Date de parution 2017
ISSN 0779-7389
Nombre de pages 112 pages
Format 180x260 mm

Autres articles du numéro :