Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Approfondissement de la notion d’expérience passée comme facteur individuel d’acceptation de la vidéo-protection au travail (Management & avenir - N°88)

21 pages

Auteurs : Caroline DIARD


La vidéo-protection est un mode de contrôle choisi par les entreprises dans le but de protéger les personnes et les biens. La question de l’acceptation ou du refus par les salariés se pose alors au moment du déploiement. L’expérience passée des salariés, comme facteur individuel d’acceptation a fait sens lors d’une enquête terrain. Un état de l’art fait apparaître le concept d’expérience passée dans la littérature relative à l’adoption des systèmes d’information : la théorie des comportements interpersonnels : le modèle TCI de Triandis (1980), le modèle UTAUT (Venkatesh, Morris, Davis et Davis, 2003), ainsi que les théories relatives à l’apprentissage (Piaget, 1935 ; Bruner, 1958). Néanmoins, ces théories laissent peu de place à la notion d’expérience. Nous avons tenté d’élargir ce champ théorique en nous intéressant isolément au rôle de l’expérience passée dans l’acceptation de la vidéo-protection en tant que technologie de contrôle. L’expérience passée des collaborateurs influence-t-elle l’acceptation de la vidéo-protection dans l’enceinte de l’entreprise ? Cet article, présente les résultats d’une étude qualitative réalisée auprès de trois terrains entre 2012 et 2016. Ce travail de recherche élargit la littérature avec l’identification des différentes formes d’expérience passée facilitant l’acceptation de la vidéo-protection par les salariés. Les différentes expériences évoquées sont liées à : la peur, l’expérience d’un secteur d’activité risqué, l’habitude des caméras lors d’une expérience précédente. 


 

Video-protection is a way of control chosen by companies to protect property and employees. The implementation of a control technology raises questions on acceptance or rejection of video-protection by collaborators. Past experience of employees as an individual factor of acceptance made sense during the study. The theoretical approach is based on the literature on the theories of adoption of information systems : the interpersonal behavior theory : Triandis TCI model (1980), the UTAUT model (Venkatesh, Morris, Davis and Davis, 2003), as well the theories of learning (Piaget, 1935 ; Bruner, 1958). However, these theories don’t give enough information about past experience. We tried to broaden this theoretical approach while interesting us to the role of past experience in the acceptance of video-protection as control technology. Past experience of the employees she influences the acceptance of video-protection in the company premises ? This paper presents the results of a qualitative study of three fields between 2012 and 2016. This research extends the literature with the identification of different forms of past experience facilitating the acceptance of video-protection by employees. The mentioned past experiences are related to : fear, experience a risky industry, used cameras at a previous experience. 

15,00 €
Revue Management & avenir
Numéro Management & avenir - N°88
Date de parution Octobre 2016
ISSN 1768-5958

Autres articles du numéro :