Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Utilisation des matériaux d’origine animale dans le luxe : point de vue des consommateurs et des professionnels (Décisions marketing)

27 pages

Auteurs : Mohamed Akli ACHABOU


Objectifs/questions de recherche : Les matières premières d’origine animale ont été depuis longtemps étroitement liées au luxe. Si leur utilisation dans ce secteur a été rarement remise en cause, la situation a changé et beaucoup d’entreprises s’inquiètent aujourd’hui de voir leur image écorchée par des scandales de maltraitance animale. Dans ces conditions, le remplacement de ces matières par des alternatives plus responsables peut-il être envisagé ? Cet article se propose d’apporter des éléments de réponse à cette question. Méthodologie/approche : Cette recherche mobilise une approche qualitative. Des entretiens ont été conduits en France auprès de 21 consommateurs et 13 professionnels du secteur du luxe. Résultats : Sur la base de la théorie du signal coûteux et l’orientation des valeurs sociales, nos résultats montrent une réticence vis-à-vis de l’utilisation de matériaux alternatifs dans les produits de luxe. Les matériaux d’origine animale continuent à être préférés parce qu’ils répondent mieux aux besoins de qualité et de confort de certains consommateurs et d’ostentation pour d’autres. Implications managériales/sociétales : Les résultats permettent d’identifier les actions à conduire pour : (1) continuer à utiliser les matières premières d’origine animale tout en protégeant la marque d’associations négatives, et (2) surmonter les sources de réticence des consommateurs par rapport aux matériaux alternatifs. Originalité : Il s’agit de l’une des toutes premières études sur le sujet de l’utilisation des peaux et fourrures animales dans le secteur du luxe. Elle vient en ce sens enrichir la littérature sur le lien entre le luxe et le développement durable. Mots-clés : luxe, matières premières d’origine animale, matériaux alternatifs, préférence des consommateurs, France. 


Use of animal materials in luxury products: consumers’ and professionals’ point of view 

Research objectives: Animal raw materials have long been closely associated with luxury. While their use in this sector has rarely been questioned, the situation has changed and many companies are concerned that their image may be tarnished by animal abuse scandals. Under these conditions, can the replacement of these materials by more responsible alternatives be considered? This article proposes to provide some responses to this question. Methodology: This research mobilizes a qualitative approach. Interviews were conducted in France with 21 consumers and 13 professionals from the luxury sector. Results: An analysis of the material obtained from interviews, using the costly signaling theory and the social values orientation, shows a reticence towards the use of alternative materials in luxury products. Materials of animal origin continue to be preferred because they better meet the needs for quality and comfort for some consumers and ostentation for others. Managerial/societal implications: The results help to identify the actions to be taken to: (1) continue to use animal raw materials while protecting the brand from negative associations, and (2) overcome sources of consumer reluctance towards alternative materials. Originality: This is one of the very first studies on the subject of the use of animal skins and furs in the luxury sector. In this sense, it enriches the literature on the link between luxury and sustainable development. Keywords: luxury, animal raw materials, alternative materials, consumer preference, France. 

15,00 €
Revue Décisions marketing
Numéro Décisions marketing
Date de parution 2022
ISSN 0779-7389
Format 180 x 260 mm

Autres articles du numéro :